Actualités
 
Le 22-01-2009
AVITAILLEMENT et TEMPS MAUSSADE ...

 
Le centre d'intérêt a glissé du terre plein aux pontons : il reste une grosse dizaine de bateaux à mettre à l'eau, et la petite marina se remplit …
 
Sous la bruine, c'est la ronde des chariots, diables et autres caddies, que l'on remplit de bouteilles d'eau, de bidons de gazoil, et aussi de … batteries… En effet plus d'un bateau s'est retrouvé à sec de courant électrique à terme de ces 5 mois passés à terre …
Il n'y a pas de commerces sur le port de Porto Santo, aussi, Jorge et son équipe organise les passations des commandes de produits frais : pain, fruits etc … pour livraison aux pontons samedi matin.
Chacun "checke" le navire de fond en comble : Bernard ( AD 44 ) est grandement sollicité sur la remise en route des pilotes automatiques, centrale de navigation, et autres appareils divers, en plus de ses propres équipements, car il court lui aussi … Son ami Yves, lui, fait le tour des tables à cartes, et remet en route les PC, les logiciels Maxsea et autres du genre. C'est qu'après 5 mois d'arrêt, les appareils rechignent parfois à repartir au combat, les plus difficiles à remettre en route étant souvent … les neurones des navigateurs …
Au briefing quotidien du soir, on entend des demandes surréalistes du style : " … quelqu'un est il équipé de Windows 2000, j'ai perdu une "dll" …? "

La longue houle du large n'épargne pas le fond du port et les bateaux se balancent, ce qui pose des problèmes. Les ports du grand large comme celui de Porto Santo sont parfois sujets à des entrées de houle, c'est rare, mais c'est le cas en ce moment : on fait ce qu'on peut pour amarrer et contre amarrer les bateaux aux pontons, cela est parfois assez inconfortable, notamment pour ceux qui dorment à bord. Il faut dire que c'est la première fois depuis la création de la Transquadra en 1993, que nous voyons le port agité ainsi … Il ne reste qu'à croiser les doigts pour que cette houle diminue et cesse …

Il n'est pas sûr que les compétiteurs regardent beaucoup l'environnement, mais Porto Santo, l'île des Madériens en vacances, est magnifique : la grosse houle du large produit un spectacle étonnant du côté ouest de l'île, l'écume blanche jouant du piano sur les rochers noirs. Les collines et pics sont repeints en vert, ce qui change des tons ocres plus habituels en été. La plage de l'Ilha Dourhada longue de 5 kilomètres donne la note de l'ambiance de vacances typique de Porto Santo, et sera l'arène, samedi, du départ de la flotte vers la Martinique.

D'içi là les petits restos font le plein, avec l'incontournable " … meilleur poulet de Porto Santo … au monde ! …" des petites tavernes nichées dans la montagne.
A Porto Santo
Mico Bolo