Actualités
 
Le 08-08-2008
Juan PORCAR ... de Barcelone

 
Bonjour Mico;

Je t´écris de mon bateau à 200 milles de Madère

Il y a très peu de vent depuis 2 jours et cela me permet de savourer intensément la vie d´un navigateur en solitaire.
Ce moments sont très bons pour la réflexion.
 
J´ai été pilote professionnel, je suis chef d´entreprise et surtout, je serais toujours un journaliste, c´est ça mon profil.
Le temps que j´ai consacré à chacune de mes professions je l´ai fait avec intensité et sans limites, je me suis investi de façon infantile, sans évaluer ce que cela m´apporterait en retour.

J´étais certain de ne plus retrouver d´émotions fortes et qu´à 55 ans il ne me restait plus qu´à essayer de courir un marathon pour me maintenir en forme, mais cette idée ne m´enthousiasmait pas.

Mais tu es apparu avec la Transquadra en Voiles et Voiliers et, d´un seul coup, tout à été différent.
Je n´avais pas les connaissances nécessaires ( cela fait seulement 6 ans que je navigue) mais la seule façon d´apprendre était de naviguer.

Dans cette première partie de la TQS, j´ai vécu une expérience que je n´oublierais jamais, cela à été sensationnel et m´a permis de retrouver des émotions que je donnais pour perdues et de me sentir vivant.
La dure traversée du Golfe de Vizacaya, les stratégies météorologiques, le plaisir de naviguer avec des vents portants, la solitude, tout cela est tout simplement impressionnant

Mico. L´esprit de la TQS est extraordinaire..

Je ne suis pas encore arrivé et je sens que je suis en train de profiter de la vie avec une intensité gigantesque

On se voit à Madère

Juan Porcar