Actualités
 
Le 06-08-2008
Classement en temps compensé (provisoire) : les A.35 champions, les JPK toujours dans le coup, carton plein pour les Sun Fast 3200 en double

 
Solos :
1/ Philippe Massu (Equipages center, A.35)
2/ Jean-Pierre Kelbert (Partouche, JPK 960)
3/ Thierry Caribaux (Vil Coyote, JPK 960)
4/ Holen Studio (Philippe Guennal, Sun Fast 32000)
5/ Morvran 5 (Eric Lavalou, First 36.7)

Doubles:
1/ Un Monde qui bouge (Stéphane Névé et Jean-Baptiste l’Ollivier, A.35)
2/ Les Herbiers entreprises (Jean-François et Nathalie de Premorel, Sun Fast 3200)
3/ DSN (Jean Gonon et Christophe Petetot, Sun Fast 3200)
4/ Pour la vie (Gérard Letertre et Didier Creneguy, Sun Fast 3200)
5/ SNSP Sogea (Jean-François Nouel et Guillaume Lebaron, Sun Fast 3200)
 
Funchal. Les résultats (provisoires) en temps compensé de la première étape livrent trois enseignements principaux : L’Archambault 35 a montré sa vélocité et sa puissance en trustant les victoires en solo et en doubles ; les JPK 960 sont toujours dans le coup (deux podiums en solo) et enfin le Sun Fast 3200 Jeanneau, né de la Transquadra, réalise un carton plein en double.

Avant la seconde étape Porto-Santo – Le Marin (Martinique), Mico Bolo, directeur de course de la Transquadra, estime que Philippe Massu fait figure de grand favori en solo : « Il a une nouvelle fois démontré que c’est un très, très bon. En tête dès la bouée Christian Pressac à Saint-Nazaire, il a facilement gagné cette manche, comme ce fut le cas d’ailleurs pour toutes les manches de la Transquadra auxquelles il a participé. C’est incontestablement le grand favori, d’autant plus qu’en solo, le facteur humain est encore plus prépondérant qu’en double ».

En revanche, la situation semble beaucoup plus ouverte en double. Derrière l’A.35 de Stéphane Nevé et Jean-Baptiste l’Ollivier, quatre Sun Fast 3200 pointent le bout de leur étrave. « Cela prouve que le chantier Jeanneau et l’architecte Daniel Andrieu ont réussi leur coup. Le bateau répond parfaitement à son objectif premier, à savoir la Transquadra, course pour laquelle il a été conçu ».



Jean-Marie Biette