Actualités
 
Le 31-07-2008
Le Cap Finisterre en coup de vent !

 
Le Cap Finisterre fait une nouvelle fois honneur à sa mauvaise réputation de zone très ventée. Les concurrents de tête doivent lepasser dans des vents contraires de 35 nouds (Force 8 à 9), dans une mer très formée.
 
(A bord de Batojano 2, Sun Odyssey 49 i)
A l'approche du Cap Finisterre, le Golfe de Gascogne revêt sa « peau du diable ». Un front froid cueille les équipages de la Transquadra, générant des vents forts et contraires de Sud-Ouest de 30-35 nouds (très
certainement plus dans les rafales). La mer, formée et très creuse, vient compléter ce tableau peu engageant. Auteur d'une très belle navigation et d'une ingénieuse option Sud dans le Golfe de Gascogne, Philippe Massu (Equipages center, A.35) naviguait
ce jeudi matin en tête de la flotte, très près des côtes galiciennes de La Corogne.

Une dizaine de milles plus au Nord, Jérôme et Antoine Croyere menaient la flotte des doubles à la barre de leur A.35 ATR Team winds.

A bord du bateau de direction de course Batojano 2, nous avons enregistré l'abandon de Plan France (Sun Fast 3200, Philippe Ravel ; Ronan Delacou), qui fait route sur Pornichet. Abandon également de Night and Day (J 105, Pascal Loison et Yann Ducreux) en raison d'une voie d'eau. Victime de la même avarie, Jean-Yves Perez (Vibrato, Feeling
10.90) fait route sur La Corogne pour tenter de réparer.

Victime d'une collision avec un bateau de plaisance, Bertrand Guillonneau (Zinzolin, Pogo 8.50), a décidé d'abandonner et de faire route vers Douarnenez.

Les concurrents de la Transquadra vont devoir faire le gros dos toute la journée, pour attendre une accalmie annoncée dans la soirée de jeudi.

Jean-Marie Biette