Actualités
 
Le 29-07-2008
Sous le soleil exactement

 
Même si le petit temps use les nerfs des marins, le retour du soleil a
remis du baume au cour et au moral de nombreux concurrents cueillis à
froid par les conditions difficiles des 24 premières heures de course.
 
(A bord de Batojano, Sun Odyssey 49 i)
Une fois n'est pas coutume, débutons ce communiqué du large par une bonne nouvelle venue de terre : Laurent Ducheny a appelé la direction
de course pour informer qu'il allait sortir de l'hôpital, « commotionné mais sans rien de grave ». Laurent Ducheny envisage même de repartir vers Madère, preuve que le moral est de retour !
Autre bonne nouvelle venue de Zeta. Démâté, le JPK 960 d'Henry Bussery moteur sans assistance vers La
Trinité-sur-Mer. Dans le Golfe de Gascogne, redevenu calme et ensoleillé, les concurrents
cherchent à profiter des moindres petits airs afin de se placer le mieux possible pour bénéficier en premier d'une rotation des vents au secteur
Est.
A ce petit jeu, c'est toujours et encore Philippe Massu (Equipages center, A.35) qui mène la danse en solo. Jean-Pierre Kelbert (Léon, JPK 9,60) a repris la deuxième place, tandis que le Nantais François Gouin
(La ligue contre le cancer, Sun Fast 3200) monte pour la première fois sur le podium.

En double, derrière les frères Croyère (Hey Joe, A.35), Jean-François et Nathalie de Prémorel tirent le meilleur parti de leur Jeanneau Sun Fast
3200 (Les Herbiers Entreprises), désormais pointé en deuxième position, à seulement deux milles des leaders.

A 20h20 ce mardi soir, Gilles Guiriec et Yves Gerard (Alkaid Volatil 3, Hanse 350), ont appelé le bateau direction de course, Batojano, pour
signaler qu'ils se déroutaient vers La Rochelle afin de réparer leur pilote automatique.

En plus des promesses de vent portant, les concurrents attendent désormais l'heure du coucher de soleil, qui promet d'être magique. Aucun nuage ne vient obscurcir l'horizon. Un peu comme à bord de Batojano où l'ambiance est excellente.

Jean-Marie BIETTE