Actualités
 
Le 13-04-2008
Retour de Madère pour les Chemises Rouges ...

 
Semaine chargée à Madère pour les chemises rouges ...
 
Jean Paul Boisson, Président, Mico Bolo, Secrétaire Général, ont rejoint une autre chemise rouge : Jorge Caldeira, Vice Président de la Transquadra, et président de l'association Madeira Transquadra.
Les festivités des 500 ans de la ville de Funchal intègrent le passage de la Transquadra :
www.funchal500anos.com/

Les bateaux seront alignés devant le grand quai du port, le port de commerce a été transféré à Caniçal, et ce quai est destiné aujourd'hui aux grands évènements nautiques et au passage des paquebots de croisière.
Le quai est assez haut, 3 mètres, mais un ponton sera aligné le long et il faura mouiller quelques bateaux pour tenir l'ensemble.

La soirée officielle de proclamation des résultats du Samedi 9 Août se déroulera sur l'extrémité du quai, qui fait environ 70 mètres de large ... de cette place, le coup d'oeil sur la ville de Funchal est magique !

Une parade au moteur précédera le départ de la régate du 10 Août, et l'entassement de la flotte de la Transquadra à Quinta do Lorde pour la soirée et la nuit devraient être assez folkloriques : d'après Jorge, ce sera " ... l'organisation de la confusion ..."
Cette soirée de Quinta do Lorde ( qui sera à participation ) devrait rester dans les mémoires ...

Des contrats de partenariats presse est sont en cours d'établissement avec le journal "Diario de Noticias" et la chaîne de TV "RTP Madeira", ce qui permettra d'inviter à Saint Nazaire, des journalistes de ces très importants médias madériens.
Ainsi le retentissement local du passage de la Transquadra sera le plus important, c'est un point majeur.

Une équipe de la Transquadra restera jusqu'au 18 Août sur Porto Santo pour le début des mises à terre.
Si vous pouvez donner un coup de main à ces opérations, vous serez les bienvenus.

Tout se met techniquement en place pour accueillir la Transquadra à madère, mais surtout tout se passe dans une ambiance de grande chaleur amicale, comme depuis toujours à Madère.