Actualités
 
Le 16-02-2009
L’hommage de la grande famille de la Transquadra à Jean-Marc Hautbois ...

 
Avant le départ de la régate amicale organisée par le club nautique du Marin, une gerbe de fleurs a été lancée à la mer en hommage à Jean-Marc Hautbois, le concurrent tragiquement disparu en mer.
 
L’alizé soufflait fort lorsqu’une amie proche de Jean-Marc Hautbois, Claudine Fornet, a lancé une gerbe de fleurs à la mer, au niveau de la bouée rouge MA 1 d’entrée du chenal au Marin. Cette même bouée que Jean-Marc Hautbois rêvait de laisser à tribord avant d’achever sa traversée en solitaire de l’Atlantique à bord de son voilier. Le sort et une mauvaise fortune de mer en ont malheureusement décidé autrement.
Quelques instants avant l’émouvant hommage, Jean-Paul Boisson, président de la Transquadra, a brièvement pris la parole sur le canal VHF de course : « Nous sommes en mer, aujourd’hui, pour rendre un dernier hommage à Jean-Marc Hautbois, disparu en mer lors de la Transquadra qu’il avait choisi de courir en solitaire. Nous avons, tous, été sensibles à sa gentillesse et à la force de son engagement lors des échanges que nous avons eu avec lui, à Saint-Nazaire et à Porto-Santo. Nous sommes de tout cœur avec Sylvie, son épouse, et l’assurons de tout notre soutien dans ces moments de drame. Nous admirons son courage ».
La minute de silence qui a suivi était d’une intensité rare.
Seuls le vent, le clapotis, le chant des l’alizé dans les drisses et les mâtures avaient droit au chapitre. L’émotion de toute la famille de la Transquadra était palpable. Sylvie, l’épouse de Jean-Marc Hautbois, avait demandé, dans un très beau courriel, de reprendre le cours de la Transquadra, « sans oublier Jean-Marc ».
C’est ce qu’a fait, le cœur lourd, la cinquantaine d’équipages au départ de la régate amicale. La mer et la course ont peu à peu donné tout son sens à la volonté de l’épouse de Jean-Marc Hautbois. Le joli bord de spi jusqu’au rocher du Diamant et le long bord de près jusqu’à cette bouée de chenal désormais associée à la mémoire de Jean-Marc Hautbois sont dédiés à son épouse Sylvie.

La mer reste belle, mais Jean-Marc nous manque.

Jean-Marie Biette